Le logis du Prieuré

 

*
pour le son cliquez sur la flèche
 

Musique et musiciens autour des Ducs de Savoie:

 polyphonies du Moyen-Age tardif 

 par: Binchois Consort

 

     

 

 

Le logis du prieuré

Construit dans la pente, le logis du prieuré de Meillerie s’articule autour d’une cour centrale. Il est constitué de trois entités architecturales distinctes mais fonctionnant ensemble : une tour d’habitation, une aile nord (disparue aujourd’hui) et une aile est. L’accès à ces espaces de vie se faisait uniquement par la cour centrale, elle-même accessible par la porte d’entrée du prieuré située près de la tour maîtresse.

Le logis fonctionnait par niveau, c'est-à-dire que les espaces étaient organisés de manière verticale, sans communication entre eux.

Le premier niveau était celui des caves. Non voûtées, elles sont présentes sous toute la surface du bâtiment, et sont creusées dans la pente. Leur surface est très importante, ce qui témoigne de l’importance de l’activité économique à Meillerie. Un inventaire réalisé en 1446 atteste que c’est la production de vin qui occupe le plus ces espaces. Ces caves n’étaient pas accessibles par l’extérieur (la grande porte qui se trouve dans le mur nord ne date que des années 1730), et elles n’étaient éclairées que par des archères, qui avaient également un rôle défensif.

Le second niveau était occupé par les pièces à usage domestique, c'est-à-dire la cuisine et la salle à manger (aile nord), une pièce de stockage (tour d’habitation) et par une grande salle commune (aile nord) qui servait probablement de salle du chapitre et de pièce de représentation seigneuriale avec rendu de la justice etc. La porte de cette grande pièce est conservée, et témoigne d’un souci esthétique (escaliers, gros claveaux de molasse, boudin, etc.).

Une porte très ressemblante sert d’accès au troisième niveau, qui est l’étage d’habitation des chanoines. L’accès se fait encore une fois par la cour centrale. Cet espace s’articulait dans la tour d’habitation et l’aile est : l’étage de l’aile nord ne sera construit qu’au début du XVIIIème siècle.

Une petite tour accolée au bâtiment du côté nord servait de latrines pour le second et le troisième niveau.

L’ensemble du bâtiment (église y comprise) possédait des créneaux de surveillance sous les toitures.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×